Skip links

Le pétrole maintient ses pertes, Moderna entre dans le S&P 500

Aujourd’hui marque la fin d’une semaine de trading avec des fluctuations dans les indices, les métaux et le forex, mais le plus grand perdant de la semaine a été le pétrole. L’or noir a poursuivi sa série de pertes pour le troisième jour consécutif, atteignant les niveaux de mars 2021.

Selon Reuters, la principale raison de cette chute est l’attente que davantage de pétrole brut arrive sur le marché après un éventuel accord de l’OPEP+ qui permettrait d’augmenter la production. L’agence de presse attribue également la chute à l’augmentation de la demande de pétrole reflétée par la semaine du 4 juillet, au cours de laquelle a été célébrée la fête de l’indépendance des États-Unis. Ce jour-là, il y a eu beaucoup de déplacements dans le pays. Bloomberg, quant à lui, impute la chute non seulement aux tensions au sein de l’OPEP+ mais aussi à l’augmentation des cas de coronavirus dans certaines parties du monde.

Au moment de la rédaction de cet article, le West Texas Intermediate (WTI) était en baisse de 1,48 dollar à 71,65 dollars le baril. Le Brent était en baisse de 1,29 dollar, à 73,47 dollars le baril.

Les obligations du Trésor reculent

La réunion de deux jours du président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, avec le Congrès s’est terminée hier sans changement apparent de l’orientation de la Fed concernant les données sur l’inflation. Cependant, les traders ont pesé sur les risques d’inflation et de nouvelles contagions sur l’économie, ce qui a fait reculer les Bons du Trésor. Les Bons du Trésor à dix ans sont sur le point de subir leur troisième baisse depuis le début de la semaine.

Le Nasdaq a reculé de 0,7 % tandis que le S&P 500 a perdu 0,3 % le jour même où la société pharmaceutique Moderna a annoncé qu’elle était prête à rejoindre l’indice. La multinationale de biotechnologie a augmenté la valeur de son action de 149 % depuis qu’elle a dévoilé son vaccin contre le Covid-19.

Les données sur les demandes d’allocations chômage aux États-Unis ont enregistré une baisse à 360 000 contre 386 000. L’indice des prix à l’importation a augmenté mais la production manufacturière continue d’être entravée par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, notamment dans le secteur automobile. La production industrielle a augmenté de 0,4 % en juin par rapport à mai.

Suivez les dernières actualités économiques sur les indices, le forex, les crypto-monnaies, le pétrole et les métaux avec Traders Trust, un courtier de confiance avec des promotions exclusives telles que le Cashback Rebate pour tous ses clients.